Rechercher

RENCONTRE AVEC ARNAUD SAINSON PROPRIÉTAIRE VIGNERON DU CHÂTEAU LE CALICÉ.


Je suis un artisan vigneron à la découverte de cavistes passionnés qui travaillent et qui aussi veulent travailler avec des passionnés.


Aujourd'hui, nous sommes partis à la rencontre de Arnaud SAINSON, propriétaire du château LE CALICÉ, SAINT EMILION.

Arnaud se fixe chaque année un niveau d'exigence tout à fait exceptionnel afin d'élaborer un château LE CALICÉ, harmonieux, élégant, généreux et racé.

Passionné par son métier, il se décrit avant tout comme un artisan vigneron, un amour du métier transmis de génération en génération.

Arnaud nous parle également de son métier de chef d'entreprise, d'une autre casquette indispensable selon lui, celle d'un gestionnaire et même d'un commercial où il prend tout autant de plaisir en partant à la rencontre de ses clients restaurateurs ou cavistes passionnés.




Je suis un artisan vigneron à la découverte de cavistes passionnés qui travaillent et qui aussi veulent travailler avec des passionnés.

Mon savoir-faire a été transmis par mon père et mon grand-père. Ils m'ont transmis leurs émotions, ce qui me permet de rendre aussi des vins avec beaucoup d'émotion et tous les ans, nous essayons chaque année d'observer et de rendre notre vin encore plus vivant es beaucoup plus riche.


Je suis chef d'entreprise oui. Cela veut dire maîtrise des coûts. J'ai suivi une formation à une école de gestion entreprise à l’ENITA de Bordeaux, qui m'a permis de comprendre les différents coûts de production, les coûts de commercialisation, les prix de revient. Aussi le management au niveau du personnel.

Aujourd'hui je n'emploie pas de personnel mais pour les vendanges, j'emploie à partir de cette année en 2018.


Depuis 10 ans, nous avons toujours travaillé avec mes parents et aujourd'hui il est temps de faire appel à un prestataire sérieux qui nous aide pour rentrer nos magnifiques raisins.

Chef d'entreprise, ça veut dire beaucoup de choses. C'est un métier de vigneron qui fait appel à beaucoup de fonctions.



La fonction de production viticole, vinicole (le chai) et commerciale. Il faut vendre son vin, prend sa voiture son camion et partir à la rencontre de cavistes passionnés et de restaurants qui mettent en avant nos vins. C'est très important pour moi d'aller voir ces cavistes et les restaurants parce que les cavistes sont pour moi les meilleurs ambassadeurs et les meilleurs conseillers de mes vins auprès des consommateurs, néophytes ou amateurs, et le restaurant permet de faire la corrélation et faire l'alliance entre le vin et le plat, c’est justement trouver toujours dans cette finalité un équilibre.


Tout me plaît. Je suis à la fois dans les vignes 70 à 80 % de mon temps. Pour le reste j'utilise un schéma traditionnel en terme de vinification même si je m'adapte par rapport à l'oenologie qui a beaucoup évolué mais certaines règles sont toujours présentes et resteront. J'essaie d'évoluer avec mon temps, c'est-à-dire utiliser moins de sulfites, faire des vins avec beaucoup plus de fraîcheur, de la vivacité avec un élevage sélectionné. L'élevage est un travail qui permet vraiment d'optimiser notre production. L'élevage en barrique, quand il est utilisé et maîtrisé, bonifie un vin. Comme un vieillissement en bouteille dans une cave, bonifie un vin quand le vin à la base est très bon. Mais il faut que ce vin soit équilibré au départ. Nous faisons un travail intéressant en terme d'élevage.


Chef d'entreprise, c'est aussi le fait de partir à droite à gauche, partir sur la route, partir avec mon camion ma voiture et aller à la découverte de pépites de cavistes passionnés et de restaurants, de restaurateurs passionnés, cela rend mon métier beaucoup plus complet.

Les trois adjectifs qui me qualifieraient le plus seraient : sensibilité, émotion, sympathie.



WWW.WEBRADIO-BORDEAUX.COM

EMOOSO, LA WEBRADIO DE BORDEAUX

RADIO DIGITALE DE NOUVELLE AQUITAINE

© Crédits IMAGES